Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 03:43
A 04:40, à propos de cette crise grecque, en considérant les mécanismes des emballements panurgiques des spéculationss financières, dans le cas de bulles comme dans ceux de défiance, où il sera dans l'intérêt d'un investisseur de suivre le mouvement, quoi qu'il en pense, je me suis dit que les marchés fonctionnaient comme les rumeurs et la calomnie et démontraient les limites de ce qui est appelé la démocratie d'opinions.

Partager cet article

Repost 0
Published by claude pérès - dans POST-IT
commenter cet article

commentaires

Ton cousin J.-F. 18/05/2010 16:06



Dire que le mot "spéculer" vient du latin "observer"...


Les marchés boursiers sont peut-être l'exemple ultime d'un domaine d'activités humaines où la raison n'a pas sa place, où l'irrationnel est élevé au rang d'art. Ce serait drôle voire intéressant
à étudier si chacune de ces "spéculations" n'entraînait des faillites par milliers.