Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 07:33
A 07h37, dans une lettre à M., à propos d'une répétion, j'ai fini de mettre au point ce levier qui annule toute la démarche psychanalytique en renvoyant conscience et inconscient à des fabrications idéales impraticables. Ne plus penser en termes de séquences et conséquences de sens, effondrer l'idée, bloquer les rapports situationnels, manoeuvrer par point de vue, pratique et puissance : Un événement se "répète" non pas parce que je me situe en situant d'idéal à idéaux, mais parce que mon point de vue, de par sa pratique, génère les mêmes "mécanismes-événements". Dès lors, je ne vais plus viser le sens par une approche analytique et spéculative, mais le mécanisme par le mécanisme. Je balaie des questions comme "comment je pose le problème que j'aborde ?", "qu'est-ce que je pose ?", "où je me pose en le posant ?" en abordant le "mécanisme-événement" comme possibilité de ma puissance.
A 08h00, je me suis dit que je devais être le seul à sentir l'importance révolutionnaire de ce levier.
A 08h09, j'ai ri en mesurant à quel point c'était simple et pratique, à quel point ça me facilitait la tâche. 

Partager cet article

Repost 0
Published by claude pérès - dans POST-IT
commenter cet article

commentaires

Paris8philo 05/01/2008 13:46

Simple et halluciant...Vus êtes ajouté à la commune des philosophes, bonne continuation